Tout ça me stresse !! Ca m’agace !! Je vais jeter l’éponge et partir loin d’ici !!

 Ça vous arrive de penser ainsi ? Ça tombe bien, parce que ce mois-ci, le thème du festival à la croisée des blogs est : le stress, organisé par Nicolas du blog StopTimidité.

Je ne suis pas de nature spécialement stressée, mais je vais tout de même donner mon point de vue personnel sur la question.

Qu’est-ce que le stress ?

Pour ne pas être stressé, j’élimine au maximum tout ce qui disperse mon attention, ou tout ce qui “dépense” mon attention (comme une obsession par exemple, qui occupe tout l’esprit). Je fais le ménage dans ma tête.

J’écrivais dans un autre article qu’on peut trouver une analogie entre la RAM d’un ordinateur et la mémoire vive d’un être humain.

On sait que plus un ordinateur possède de la RAM, plus il est rapide et efficace. On sait aussi que pour libérer de la RAM d’un ordi, il faut essayer de ne pas lancer trop de programmes en même temps. Ça permet à l’ordi d’être plus efficace dans la tâche qu’il effectue.

Eh bien avec nous, humains, on peut voir des similitudes : Plus on a l’esprit occupé par plein de choses, moins on est concentré et efficace dans ce que l’on fait.
En conséquence, on a l’impression d’être à la fois débordé et pourtant de ne pas trop avancer.

Et cela nous rend aussi stressé.

Le zen, opposé du stress, c’est aussi l’art d’éliminer et de rester simple. Si je me sens stressé c’est donc dans cette direction que je m’oriente. Éliminer, faire le ménage, rester simple.

Exemple de situation stressante pour moi :

Je suis au travail, absorbé par une tâche qui requiert de la concentration comme l’écriture d’un long texte.

Les collègues rigolent à côté de moi, je lève les yeux pour écouter ce qui les fait rire. Ok c’est marrant, je rigole aussi, puis, je me replonge dans mon travail.

Quelques minutes après mon boss arrive et me demande de régler une affaire urgente qui vient de se présenter à lui. Ok, c’est important, il faut agir vite là dessus. Donc je délaisse l’écriture de mon texte pour régler ça.

Une fois que c’est fait, je me replonge dans ma tâche précédente, maintenant un peu moins concentré qu’au début, mais peu à peu, la concentration revient…jusqu’à la prochane interruption.

Toutes ces interruptions, et devoir faire deux choses à la fois, c’est pas exactement ma passion…

Vous connaissez ça aussi ?

Attention surchargée = stress ?

Je pense qu’il y a un lien entre l’attention et le stress. Pour ma part, à chaque fois que quelque chose vient m’empêcher de diriger mon attention vers ce que j’ai choisi, ça m’agace. Par “mon attention”, j’entends ma concentration, ou mes pensées, ou mon travail. Cela correspond au point sur lequel je me focalise, à ce que je fais, ce que je pense etc. A ce sur quoi travaille l’équivalent de ma mémoire RAM.

Quand je donne de l’attention à ce que je veux, c’est bon, je suis ne suis pas stressé.
En revanche, quand je suis interrompu ou que j’ai trop d’engagements en même temps, c’est l’inverse.

Si vous êtes comme moi, vous constaterez que de nombreuses situations peuvent générer cela :

  •  Au travail, faire plusieurs choses à faire à la fois.
  • Manque de sommeil, donc fatigue donc on n’arrive pas à bien faire attention à ce qu’on fait et à avoir la tête reposée.
  • Pas assez de temps pour moi seul, je ne peux pas me “recentrer”, c’est pour moi une cause de stress.
  • Trop de sollicitations, pas assez de temps pour leur donner suffisamment d’attention. Cause de stress.
  • Bombardement d’informations par trop de medias à la fois
  • Trop d’actions sur ma “to do list” par rapport au temps qui est à ma disposition.
  • La procrastination est une cause indirecte de stress car quand on n’agit pas, les actions à faire restent dans notre tête, et prennent de ce fait une large part de notre attention, qui est aussi occupée par le sentiment de culpabilité accompagnant le fait de repousser à plus tard.

Mémoire vive surchargée = stress

Tête reposée, action focalisée (mémoire vive disponible) = tranquille.

Les solutions

Stopper tout ce que je suis en train de faire et vider ma tête des choses qui l’encombrent.

Abandonner tout ce qui n’est pas important, et tout ce qui paraît important mais qui ne l’est pas. “Je voulais faire X, Y et Z mais je n’ai pas le temps, tant pis, je n’en ferai rien” (c’est pas forcément facile à faire mais ça fait du bien).
J’arrête tout. Un des meilleurs moyens de régler tous les problèmes est tout simplement de les abandonner.

Je ne met plus qu’une seule ou deux actions par jour sur ma to do list. Comme Tim Ferriss. Cela oblige à n’écrire que ce qui est utile, à trier et à ne choisir que les actions les plus importantes.

  • Prendre un jour à ne rien faire. C’est dingue ce que ça peut faire du bien de dire “aujourd’hui je ne fais rien”, d’éteindre le portable, et de profiter de sa journée.
  • Bien manger
  • Faire du sport
  • Bien dormir
  • Faire le ménage, jeter tout ce qui est encombrant à la poubelle (tout!).
  • Changer son environnement : Changer son environnement permet en fait de changer son état intérieur, les deux sont liés. Aller chez ses parents, faire un sport qu’on n’a jamais fait avant, prendre un weekend de vacances, sortir avec des nouvelles personnes, ou dans un nouveau lieu, voyager etc. Changer son environnement et ses habitudes permet de faire le ménage dans sa tête et de relativiser certains trucs qui paraissent importants mais qui en fait ne le sont pas du tout.

Et vous ?

Qu’est-ce qui vous stresse, et quelles sont vos solutions ?